Où que vous soyez...

Ensemble nous pouvons cheminer.

La thérapie à distance, au tout départ, j'avoue, j'avais des à-priori...

"On va perdre en qualité, j'ai besoin de ressentir la présence physique de la personne, d'observer son langages corporel, etc... "

J'avais déjà une expérience de la "web-thérapie" ou "thérapie à distance" car tout au long de ma pratique il est arrivé régulièrement que des patients partent habiter ailleurs et que nous conservions un lien thérapeutique à distance. Cependant le grand changement ça a été le confinement. La quasi obligation de basculer la plupart des séances de psychothérapie ou de coaching en distanciel s'est révélée pour moi un saut dans l'inconnu providentiel.

 

Des bienfaits de la contrainte...

La contrainte nous force à nous ouvrir à l'inconnu, à sortir des habitudes et développer une créativité nouvelle, OSER dans l'adversité.

C'est donc au cœur des confinements qu'une sorte de magie a opéré et que de nouveaux possibles ont émergés. Après quelques séances qui se sont avérées magnifiques, j'ai dû me résoudre à une nouvelle évidence : Les séances en visio-thérapie peuvent être tout aussi efficaces que les séances en présentiel, et même parfois plus ! VOICI POURQUOI...

Psychothérapie à la maison

Le grand avantage d'une psychothérapie depuis chez soi c'est justement de ne pas avoir à se déplacer ! Outre l'économie de temps et d'essence, cela permet aussi de CHOISIR son thérapeute, non plus comme auparavant, parmi les thérapeutes près de chez soi mais de prendre le temps de choisir LE thérapeute avec lequel on a VRAIMENT envie de travailler, et ce quelque soit l'endroit où il est basé... C'est en soi une révolution. Élire pour un bout de chemin un accompagnant pour lequel vous éprouvez un vrai RESSENTI, que ce soit pour ses qualités intrinsèques, ses outils ou son positionnement particulier et cela sans limite d'espace géographique...

Le patient dans son espace familier

En distanciel, le patient ou le client se livre différemment. Avec ou sans sa tasse de thé, dans ses habits de maison, au sein de sa tanière, de son décors familier, paradoxalement, le patient révèle de lui des facettes parfois occultées par le nécessaire habitus de prestance sociale qu'il arbore au sein du cabinet. Comme si par une pudeur étrange et paradoxale la distance permettait au patient de mieux se laisser apercevoir dans sa profondeur intime.

La possibilité d'enregistrer

Voilà un autre point très important. La possibilité donnée par les outils numériques d'enregistrer à la volée tout ou partie d'une séance est un atout majeur de la web-thérapie. Cela doit dépendre de chaque praticien, mais pour ma part certains mots, certaines phrases prononcées, certains instants agissent comme des clefs de voûte, des points d'orgue d'une séance. La possibilité de ré-écouter ces instants permet au patient de se baigner à nouveau et à volonté dans les ondes potentiellement transformatrices de la séance. Il arrive par exemple qu'advienne lors de certaines séances une transe hypnotique, une hypnose personnalisée, qui n'a de sens que pour la personne à qui elle est dévolue, car elle parle de son histoire, de ses archétypes, de sa singularité. Pouvoir ré-écouter de tels passages, c'est un peu comme de se baigner sous une cascade de fraîche lumière. On peut s'y baigner une fois et en apprécier la grâce, mais que se passerait-il si l'on pouvait s'y baigner plusieurs fois, lorsqu'on en ressent le besoin, s'en imprégner, en ré-éprouvant au sein de nos cellules les bienfaits régénérants ou transformateurs de cette sensation ?

 

Voici comment, en résumé, moi qui adore les séances en présentiel, j'en suis venu à adorer les séances en distanciel ! 😉

Peut-être est-ce une question de disposition intérieure. La parole, le grain de la voix, l'intention se déplace aujourd'hui à la vitesse de la lumière. La physique quantique nous a montré que nous nous influençons tous à chaque instant et que la distance ne change rien à cela.

 

Alors, vous êtes loin de la France ou loin de Nantes ?

Peu importe, la distance n'est plus un problème, car nous sommes ensemble, ici et maintenant.